Immobilier parisien : la baisse des prix est confirmée

Paris by SPOT Satellite
Image via Wikipedia

Les prix de l’immobilier parisien ont  baissé de 1,55% en moyenne en janvier 2009 et de 3,6% sur un an, selon le baromètre MeilleursAgents.com. Sur les trois derniers mois, plus aucun arrondissement ne monte et trois d’entre eux enregistrent des chutes de prix supérieures à 5%. Retrouvez tous les prix au m2 dans les 20 arrondissements.

Le prix moyen du m² à Paris s’établit à 6.378 euros en janvier 2009, contre 6.478 euros pour décembre 2008, affichant une baisse de 1,55%, soit 100 euros de moins par mètre carré en un seul mois, selon la quatrième édition du baromètre MeilleursAgents.com, réalisé en temps réel (1). Sur les trois derniers mois, du 1er novembre 2008 au 31 Janvier 2009, la baisse s’établit à -3,1% et sur un an, du 31 janvier 2008 au 31 janvier 2009, à -3,6%. Rappelons que selon l’analyse des notaires, les prix des logements anciens affichaient, au troisième trimestre 2008, un prix moyen au mètre carré de 6.630 euros.

Une chute des prix qui pourrait atteindre 15% en 2009

Du 1er novembre 2008 au 31 janvier 2009, seuls les 5ème et 6ème arrondissements ont sauvé la mise et sont restés stables. Partout ailleurs, c’est le reflux des prix, particulièrement marqué dans trois arrondissements dont les prix chutent de plus de 5% sur la période : le 18ème (-5,2%), le 4ème (-5,1%) et le 19ème arrondissements (-5%).

Si le sentiment général est que le marché parisien n’a pas terminé son repli, la question est d’estimer la durée et l’amplitude de cette correction. « Au rythme actuel, le marché semble orienté vers une baisse de l’ordre de -15% en 2009. Ceci nous semble être un scénario central, que nous revisiterons en fonction de l’évolution effective des prix dans les prochains mois « , analyse MeilleursAgents.com.

http://www.lesechos.fr

Reblog this post [with Zemanta]
Publicités

En crise, la famille Wendel veut reprendre le contrôle de son patrimoine

Face une double crise, financière et interne, la famille Wendel, héritière des maîtres de forges lorrains serre les rangs pour préserver sa fortune qu’est censé faire fructifier la société d’investissement Wendel (actionnaire de Saint-Gobain, Bureau Veritas, Legrand…).

Mercredi 3 décembre, 250 actionnaires familiaux de la Société lorraine des participations sidérurgiques (SLPS), la holding qui contrôle le groupe Wendel, se sont réunis à l’Automobile Club de Paris. La réunion promettait d’être houleuse, certains héritiers contestant l’éthique et la stratégie adoptée par Ernest-Antoine Seillière et par Jean-Bernard Lafonta, respectivement présidents du conseil de surveillance et du directoire de Wendel.

Tombé sous les 40 dollars, le prix du baril de pétrole devrait continuer à chuter

Des réservoirs géants pleins à ras bord, des tankers à quai servant à stocker le brut qui ne trouve pas preneur… Ces images d’un monde débordant d’or noir commencent à devenir réalité. La forte baisse de la demande et la surabondance – temporaire – d’hydrocarbures ont entraîné une chute des cours. Le brent de la mer du Nord pour livraison en janvier est tombé à 39,50 dollars, vendredi 5 décembre, à Londres – son niveau de janvier 2005 – très loin du record de juillet (147,50 dollars). Le light sweet crude coté à New York a clôturé à 41,66 dollars. En cinq jours, le baril a perdu 20 % de sa valeur.

Societé Générale- Regroupez vos crédits

Regroupez vos crédits à la consommation… allégez vos mensualités Plus+