En crise, la famille Wendel veut reprendre le contrôle de son patrimoine

Face une double crise, financière et interne, la famille Wendel, héritière des maîtres de forges lorrains serre les rangs pour préserver sa fortune qu’est censé faire fructifier la société d’investissement Wendel (actionnaire de Saint-Gobain, Bureau Veritas, Legrand…).

Mercredi 3 décembre, 250 actionnaires familiaux de la Société lorraine des participations sidérurgiques (SLPS), la holding qui contrôle le groupe Wendel, se sont réunis à l’Automobile Club de Paris. La réunion promettait d’être houleuse, certains héritiers contestant l’éthique et la stratégie adoptée par Ernest-Antoine Seillière et par Jean-Bernard Lafonta, respectivement présidents du conseil de surveillance et du directoire de Wendel.

Publicités

Tombé sous les 40 dollars, le prix du baril de pétrole devrait continuer à chuter

Des réservoirs géants pleins à ras bord, des tankers à quai servant à stocker le brut qui ne trouve pas preneur… Ces images d’un monde débordant d’or noir commencent à devenir réalité. La forte baisse de la demande et la surabondance – temporaire – d’hydrocarbures ont entraîné une chute des cours. Le brent de la mer du Nord pour livraison en janvier est tombé à 39,50 dollars, vendredi 5 décembre, à Londres – son niveau de janvier 2005 – très loin du record de juillet (147,50 dollars). Le light sweet crude coté à New York a clôturé à 41,66 dollars. En cinq jours, le baril a perdu 20 % de sa valeur.

Le Congrès prêt à débloquer 25 milliards de dollars pour le secteur automobile

Les élus démocrates au Congrès voudraient accorder 25 milliards de dollars (19,7 milliards d’euros) de prêts aux constructeurs automobiles General Motors, Ford et Chrysler pour les sauver de la faillite, rapporte le New York Times, samedi 6 décembre. Les négociations entre l’administration républicaine et le parti du prochain président se sont accélérées après l’annonce de la suppression de 533 000 emplois au mois de novembre dans le pays, du jamais vu depuis 34 ans.

Cet argent public serait destiné au développement de véhicules peu gourmands en carburants. Pour satisfaire les républicains, il ne ponctionnerait pas le plan de recapitalisation des banques de 700 milliards de dollars ((Troubled Asset Relief Program, Tarp), selon le journal. Ce compromis pourrait par ailleurs ouvrir la voie au vote du Congrès sur le déblocage de la deuxième moitié de ce plan pour les banques, soit 350 milliards de dollars, souligne le New York Times.

plus+:http://www.lemonde.f

Crédit du Nord-Crédit études-

toile Etudes
Pour financer vos études
Vous êtes étudiant (*) et vous avez besoin de financer les frais liés à vos études (frais de scolarité, logement, transport,…) : le prêt Etoile Etudes vous en donne la possibilité à un taux préférentiel.
Etoile Etudes en bref
Un taux préférentiel.
Pas de frais de dossier.
Montant du prêt : de 1 500 à 21 500 euros.
Durée du prêt : 7 ans maximum avec la possibilité de reporter le 1er remboursement de 1 à 4 ans.
Augmentation ou diminution de vos mensualités sans frais.
Aucun justificatif d’achat à fournir.
Des déblocages d’argent au rythme de vos études
Vous pouvez disposer des fonds en une seule ou en plusieurs fois.
Par exemple, en début de chaque année scolaire, vous avez la possibilité de recevoir la somme nécessaire à cette seule année.
Profitez de votre prêt en toute liberté !
Vous disposez de la somme dont vous avez besoin immédiatement et vous pouvez commencer à rembourser jusqu’à 4 ans après sa mise en place.
Votre situation change, vos remboursements aussi
Vous entrez dans la vie active et vous aimeriez rembourser plus vite votre prêt : vous pouvez augmenter le montant de vos mensualités, et ce sans frais.
De la même manière, en cas de besoin, vous pouvez diminuer le montant de vos mensualités.

(*) de 18 à 28 ans.

Par exemple, pour un prêt Etoile Etudes de 12 000 euros, mis
à votre disposition en 24 versements de 500 euros (soit un versement par mois pendant 2 ans), vous commencez à rembourser à la fin de vos 2 années d’études. Vous réglez alors 36 mensualités de 363,68 euros, hors assurance facultative, soit un coût total de 1092,48 euros – TEG fixe : 3,56% en vigueur au 01/09/2005. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par la banque.

credit-du-nord.fr