Trois banques américaines en difficulté acceptent la tutelle de la Fed

Seal of the United States Federal Reserve Syst...
Image via Wikipedia

La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé ce jeudi la mise sous tutelle de trois banques régionales en difficulté.

La Fed a annoncé ce jeudi avoir signé des accords avec trois banques régionales américaines. Ces accords sont  destinés à éviter la faillite des banques concernées qui devront notamment soumettre certaines décisions à l’approbation de la banque centrale.

Les banques signataires de ces trois accords sont la Florida Communitiy Bank , qui a son siège à Immokalee (Floride), placée sous l’autorité de la Réserve fédérale d’Atlanta, la Polk County Bank, qui a son siège à Johnston (Iowa), placée sous l’autorité de la Fed de Chicago, et la Temecula Valley Bank, qui a son siège à Temecula (Californie), placée sous l’autorité de la Fed de San Francisco. Cette dernière est la seule de ces trois banques à être cotée en Bourse et à publier donc des résultats.

Ces accords prévoient notamment que les trois banques concernées doivent obtenir l’aval préalable de leur nouvelle autorité avant de procéder à des opérations tel que le versement d’un dividende ou l’apport de leur garantie sur une dette d’un tiers. Ces trois établissements devront également présenter aux autorités un plan afin de rétablir leurs fonds propres, et informer régulièrement sur l’évolution de leur situation.

Reblog this post [with Zemanta]
Publicités

Le secteur bancaire français ont mieux résisté à la crise que leurs concurrentes

1998 Citibank logo
Image via Wikipedia

Le secteur bancaire français a plié sous le poids de la crise financière mondiale. Mais il n’a pas rompu, à la différence des systèmes bancaires américain et britannique, qui ont dû être, très largement, secourus puis adossés à l’Etat. Ainsi, même s’il devrait atteindre finalement près de 19 milliards d’euros, le coût de la crise des subprimes, en France, reste relativement contenu. Toutes réunies, les banques françaises ont perdu moins d’argent sur les subprimes qu’à elle seule la banque britannique Royal Bank of Scotland (30 milliards d’euros) et à peine plus que l’américaine Citigroup (14,6 milliards d’euros).

Surtout, le secteur bancaire français a réussi la prouesse de rester, dans son ensemble, très largement bénéficiaire en 2008, dans des marchés « disloqués ». Après la Société générale et BNP Paribas, qui viennent d’officialiser des profits de respectivement 2 milliards et 3 milliards d’euros, le groupe Crédit agricole devrait publier, le 4 mars, des bénéfices avoisinant les 2,5 milliards d’euros, dont 1 milliard pour sa structure cotée en Bourse, Crédit agricole SA (Casa). De son côté, le Crédit mutuel devrait, lui aussi, annoncer des bénéfices.

UBS refuse de livrer aux USA des informations sur 52.000 comptes secrets

UBS AG
Image via Wikipedia

La banque suisse UBS a annoncé jeudi qu’elle entendait contester en justice la demande du fisc américain de lui livrer des informations sur 52.000 comptes secrets détenus par des Américains.

UBS, dans un communiqué diffusé par ses services à New York, estime que l’accord amiable conclu mercredi avec les autorités américaines, dans lequel elle acceptait de verser 780 millions de dollars pour solder cette affaire, lui donne des arguments pour contester les exigences du fisc.

La demande du fisc, qui fait l’objet d’une plainte du ministère de la Justice déposée jeudi à Miami (Floride, sud-est), « concerne des informations sur un nombre substantiel de comptes secrets détenus par des Américains chez UBS en Suisse, dont les informations sont protégées par la législation suisse », a fait valoir la banque.

La justice américaine a exigé jeudi que la banque suisse UBS révèle au fisc l’identité de quelque 52.000 clients américains titulaires de comptes secrets illégaux, représentant quelque 14,8 milliards de dollars d’actifs.

Un agent du fisc américain a souligné, dans un document judiciaire diffusé par le ministère, qu’il n’avait aucun autre moyen que cette plainte d’obtenir les informations nécessaires pour poursuivre des Américains ayant failli à l’obligation de déclarer leurs revenus.

Reblog this post [with Zemanta]

Le Cac 40 ne parvient pas à rebondir sur les 2.900 points

Bourse de commerce de Paris
Image via Wikipedia

Nouvelle séance de volatilité à la Bourse de Paris. Tout comme hier, le Cac 40 termine quasiment à l’équilibre : -0,05%, à 2.872,60 points. Les opérateurs sont tiraillés entre des indicateurs américains décevants et des résultats d’entreprises globalement favorables.

Tout comme hier, la séance a été marquée par une forte volatilité et l’indice Cac 40 clôture quasiment à l’équilibre (-0,05%). Après avoir ouvert en hausse, dans le sillage de résultats favorables de plusieurs ténors de la cote, le marché parisien est revenu vers l’équilibre avant la publication des statistiques américaines. En forte hausse après les premiers indicateurs, le Cac 40 est reparti en nette baisse, alors que Wall Street peinait à rebondir. Au plus bas du jour, l’indice parisien a touché les 2.861,15 points (-0,45%) et au plus haut, il a atteint les 2.913,10 points (+1,35%). Il clôture finalement sur une note stable.

Sur le front économique, les indicateurs publiés ce jour se sont révélés plutôt décevants. L’indice de la Fed de Philadelphie, qui reflète l’activité économique dans trois Etats de la cote Est (Delaware, New Jersey et Pennsylvanie), est tombé à 41,3 en février, soit son plus bas niveau depuis 1990. Les économistes tablaient sur un repli bien moins prononcé, à -25. Le nombre de personnes bénéficiant d’une allocation chômage a par ailleurs atteint 4,987 millions au cours de la première semaine de février. Du jamais vu depuis la création de la statistique en 1967 ! Quant aux prix américains à la production, ils se sont révélés supérieurs aux attentes, progressant de 0,8% après une hausse de 1,9% en décembre et +0,2% attendu par le marché.

L’unique bonne nouvelle a concerné l’indice des indicateurs avancés de l’économie américaine. Il a enregistré, en janvier, sa plus forte hausse depuis décembre 2006, progressant de 0,4% alors que le marché tablait sur une stabilité.

Reblog this post [with Zemanta]

HSBC- Crédit Bail Mobilier Express

Pour financer en quelques clics et sans apport vos équipements les plus courants.

Réponse en 24 H*

Le Crédit Bail Mobilier express en 3 questions :

Qu’est ce que c’est ?

C’est la possibilité de recevoir sous 24h*, après étude de votre dossier, un accord de financement en crédit-bail mobilier assorti d’une proposition tarifaire préférentielle.

A qui cette offre s’adresse-t-elle ?

A nos clients et futurs clients ayant pour projet d’investir :
– dans des équipements neufs des catégories de matériel suivantes : routier (véhicule de tourisme, véhicule utilitaire, remorque…), bureautique/informatique et matériel du secteur du BTP
– pour un montant ≤ 50 000 € HT

Comment en bénéficier ?

Cliquez sur la demande de crédit bail ci-contre.
Renseignez et envoyez votre demande, en quelques clics et sans engagement de votre part.

Nous vous répondons par mail sous 24h* Plus+

Banque Chaix-Espace Jeunes

Crédit Plénitude
C’est un crédit qui vous permet de régler des achats importants tels qu’une nouvelle voiture, un canapé, un ordinateur… Il peut être compris entre 1.500 € et 21.500 € et se rembourse selon des mensualités fixées en fonction de votre budget. Nous nous engageons à apporter immédiatement une réponse à votre demande.

Chaix Latitude
Il s’agit d’une réserve d’argent dont vous disposez grâce à une carte bleue Visa. Le montant de cette réserve est déterminé avec votre agence. Vous l’utilisez à tout moment, sans formalités. Tous les mois vous remboursez une somme convenue à l’avance. La durée de ces remboursements varie en fonction du montant de votre réserve utilisé. Et si vous ne vous en servez pas vous n’avez rien à payer ! Plus+

Société Générale-Les prêts à la consommation

Les prêts à la consommation vous permettent de financer tous vos projets (à l’exception des opérations de nature immobilière) tels que l’acquisition d’un véhicule, l’achat d’un ordinateur, le financement d’un voyage ou les études de vos enfants. Vous n’avez aucun justificatif à fournir sur la nature de vos dépenses.Plus+