La situation d’Opel est plus préoccupante que prévu, selon la presse allemande

Adam Opel GmbH
Image via Wikipedia

Le constructeur allemand Opel, filiale de l’américain General Motors, a besoin de garanties publiques plus élevées qu’attendu, affirme vendredi 20 février Der Spiegel. Le gouvernement chiffre désormais à 3,3 milliards d’euros le besoin en liquidités d’Opel. Il était question jusque-là de garanties publiques pour 1,8 milliard, rappelle l’hebdomadaire allemand à paraître lundi, et qui a diffusé l’information à l’avance.

Opel a aussitôt réagi en publiant une déclaration, qui n’infirme ni ne confirme le chiffre avancé par le magazine. « Nous ne donnons pas de chiffre », explique un porte-parole de GM Europe. Opel se contente d’affirmer que l’Etat fédéral et les Etats régionaux concernés par les usines du constructeur sont informés de « tous les détails ». Le constructeur rappelle également qu’il souffre très fortement de la chute brutale des marchés automobiles et des effets de change avec la livre britannique et le rouble russe.

Reblog this post [with Zemanta]
Publicités

L’Etat demande à Renault et PSA de ne pas fermer de sites en France

Les constructeurs automobiles ont été entendus. Ils seront aidés par l’Etat. Le plan de relance de l’économie, présenté par Nicolas Sarkozy jeudi 4 décembre, prévoit, en dehors d’une prime à la casse de 1 000 euros, un volet de financement du crédit.

Les filiales financières de PSA Peugeot Citroën et de Renault auront accès à près de 1 milliard d’euros, réparti quasiment à parité entre les deux, à un taux d’intérêt de 4 %.

Avec la crise financière, les deux constructeurs français peinaient à se refinancer sur les marchés. Or, en France, trois véhicules sur quatre sont achetés à crédit. Ils se plaignaient de ne pas pouvoir emprunter autant qu’ils le voulaient auprès de la Société de financement de l’économie française. Lors des premières émissions, ils n’ont obtenu que 0,5 % du total, soit 25 millions d’euros.

plus+: lefigaro.fr

Axa banque, Le Prêt Auto

AXA Banque vous propose un prêt personnel* auto adapté à votre budget :

  • de 3 000 € à 40 000 € pour un véhicule neuf ou d’occasion de moins de deux ans, remboursable sur 12 à 60 mois.
  • de 3 000 € à 21 500 € pour un véhicule d’occasion de plus de deux ans, remboursable sur 12 à 48 mois. +Plus