Saab sollicite son placement en redressement judiciaire

Saab AB

Image via Wikipedia

Au bord de la faillite, le constructeur suédois détenu par l’américain General Motors a déposé une demande auprès d’un tribunal suédois pour faire acter sa séparation de sa maison mère et  tenter d’amorcer un redressement sous supervision judiciaire.

Il y a deux jours le constructeur automobile américain General Motors avait prévenu. Sans un soutien financier de Stockholm, sa filiale Saab risquait la banqueroute dès ce mois de février. Un avertissement mal perçu par l’Etat suédois, qui avait vertement repoussé cette incitation aux accents d’ultimatum de l’américain à entrer dans le capital de Saab, voire, faute de mieux, à lui servir de caution pour un emprunt de 5 milliards de couronnes (450 millions d’euros) auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI). « L’Etat suédois n’est pas prêt à posséder des usines automobiles. (…) Nous ne jouons pas au Monopoly. (Les contribuables suédois) n’ont pas demandé de devenir propriétaire d’usines », avait alors déclaré la ministre des entreprises Maud Olofsson.

Reblog this post [with Zemanta]
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :