Conforama et FNAC vont supprimer 1.200 postes en France

Après les 672 suppressions de postes à La Redoute, c’est au tour de deux autres filiales du groupe PPR de lancer des plans d’économies en France d’un montant total de 85 millions d’euros. Conforama fait état d’un chiffre d’affaires en recul de 8,3 % au quatrième trimestre de l’année 2008 en France, et de 4,2 % sur douze mois.

A la veille de la présentation, ce matin, par le groupe de distribution et de luxe PPR de son chiffre d’affaires annuel et de ses résultats, ses filiales Conforama et FNAC ont annoncé hier après Bourse deux plans d’économies qui pourraient entraîner la suppression d’« environ 800 postes d’ici à fin 2010 » pour la première, soit 8 % des effectifs moyens, et concerner « 400 postes en France, soit 3,4 % des effectifs » pour la seconde. Avec La Redoute, qui avait annoncé en octobre 672 suppressions de poste, près de 1.900 postes seront donc impactés chez PPR par les diverses mesures d’économies prises dans ses filiales.

Les dirigeants de la chaîne d’équipement de la maison Conforama et de l’enseigne de produits culturels et high-tech FNAC ont invoqué, hier devant les représentants des salariés réunis dans plusieurs comités d’entreprise exceptionnels, « un contexte de dégradation brutale de la conjoncture, notamment sur le marché des produits techniques ». Conforama fait ainsi état d’un chiffre d’affaires en recul de 8,3 % au quatrième trimestre de l’année 2008 en France, et de 4,2 % sur douze mois, « avec une érosion significative de la rentabilité » de sa filiale française. Thierry Guibert, son PDG, a détaillé un plan d’économies de 50 millions d’euros en année pleine tandis que, de son côté, Christophe Cuvillier, le PDG de la FNAC, a présenté un plan d’un montant global de 35 millions. Dans les deux cas, ces mesures d’économies toucheront tous les secteurs (logistique, siège, immobilier, opérationnel…). « J’ai proposé aux partenaires sociaux de bâtir ensemble un plan de départs volontaires au cours des prochains mois (…) et je m’engage personnellement à ce qu’il n’y ait pas de licenciements subis », a déclaré Thierry Guibert, cité dans un communiqué. De le même manière, la FNAC « a pour objectif d’éviter tout licenciement et se donne dix-huit mois pour proposer un emploi à tous grâce à la mobilité interne (une centaine de postes sont d’ores et déjà ouverts), au turnover, au développement des pôles d’excellence et aux nouvelles activités », précise-t-elle dans son communiqué.

Parallèlement, la FNAC annonce qu’« un programme de conquête commerciale sera déployé dès le premier semestre 2009 », avec le lancement de nouvelles activités (produits dérivés en disque et vidéo, occasion en jeux vidéo, etc.), le développement de « pôles d’excellence » pour les rayons stratégiques de l’enseigne (BD, musique classique, hi-fi, photo…), notamment au sein de ses magasins parisiens. Selon Christophe Cuvillier, l’enseigne « a tous les moyens de renforcer ses positions de leader et ses parts de marché ».

En décembre, Conforama avait annoncé la fermeture de 4 de ses 19 magasins transalpins et « la réorganisation des fonctions administratives », avec à la clef la suppression de 430 emplois sur les 2.200 en Italie. Par ailleurs, dans la péninsule Ibérique, où le distributeur exploite 16 magasins en Espagne et 5 au Portugal, il avait été décidé « de procéder à une fusion des structures centrales »

source:www.lesechos.fR

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :