L’Etat demande à Renault et PSA de ne pas fermer de sites en France

Les constructeurs automobiles ont été entendus. Ils seront aidés par l’Etat. Le plan de relance de l’économie, présenté par Nicolas Sarkozy jeudi 4 décembre, prévoit, en dehors d’une prime à la casse de 1 000 euros, un volet de financement du crédit.

Les filiales financières de PSA Peugeot Citroën et de Renault auront accès à près de 1 milliard d’euros, réparti quasiment à parité entre les deux, à un taux d’intérêt de 4 %.

Avec la crise financière, les deux constructeurs français peinaient à se refinancer sur les marchés. Or, en France, trois véhicules sur quatre sont achetés à crédit. Ils se plaignaient de ne pas pouvoir emprunter autant qu’ils le voulaient auprès de la Société de financement de l’économie française. Lors des premières émissions, ils n’ont obtenu que 0,5 % du total, soit 25 millions d’euros.

plus+: lefigaro.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :