Chine, JO 2008, Pekin, MEDAILLES, Classement des pays

Laissez-nous vous présenter le classement des pays médaillés après trois journées des JO2008 de Pékin en Chine. La France, dont on nous rabâchait les oreilles, de Médailles, avant d’avoir seulement commencé une seule compétition… pointe à la magnifique et brillante 17ème place. Une petite place pour un petit pays… Madame le Ministre Roselyne BACHELOT-NARQUIN, va devoir tenir son engagement devant la Presse, épouser M. Bernard LAPORTE, telle était la promesse si la moisson de médailles n’était pas au rendez-vous, avions-nous entendu…
Pour ne pas voir cette tragédie comique, il va falloir aux sportifs français, faire des miracles… Les catastrophes il y en a assez. Sauf si l’on admet qu’ils ont la scoumoune. Qui porte malchance à ce point ?

Tableau complet des médailles

Pos. Pays Total
1 République populaire de Chine 9 3 2 14
2 États-Unis 6 6 7 19
3 Corée du Sud 4 5 0 9
4 Italie 3 3 2 8
5 Australie 3 0 4 7
6 Japon 2 0 2 4
7 Grande-Bretagne 2 0 1 3
8 République tchèque 2 0 0 2
9 Pays-Bas 1 1 1 3
10 Espagne 1 0 1 2
11 Finlande 1 0 1 2
12 Azerbaïdjan 1 0 0 1
13 Inde 1 0 0 1
14 Roumanie 1 0 0 1
15 Thaïlande 1 0 0 1
16 Russie 0 4 3 7
17 France 0 3 2 5
18 Zimbabwe 0 2 0 2
19 Corée du Nord 0 1 3 4
20 Allemagne 0 1 1 2
21 Autriche 0 1 1 2
22 Cuba 0 1 1 2
23 Colombie 0 1 0 1
24 Hongrie 0 1 0 1
25 Norvège 0 1 0 1
26 Slovaquie 0 1 0 1
27 Suède 0 1 0 1
28 Turquie 0 1 0 1
29 Vietnam 0 1 0 1
30 Brésil 0 0 2 2
31 Indonésie 0 0 2 2
32 Algérie 0 0 1 1
33 Argentine 0 0 1 1
34 Biélorussie 0 0 1 1
35 Chinese Taipei 0 0 1 1
36 Croatie 0 0 1 1
37 Géorgie 0 0 1 1
38 Ouzbékistan 0 0 1 1
39 Suisse 0 0 1 1
40 Tadjikistan 0 0 1 1

http://fr.sports.yahoo.com/jeux-olympiques/2008/medailles/

http://www.tritz1.org/?p=1114

Crédit Mutuel de Bretagne

VOS PROJETS / NOS SOLUTIONS
Vous souhaitez :
  • Agrandir un magasin, des bureaux, votre cabinet médical, construire un nouvel atelier ou des entrepôts.
  • Acquérir ou réaménager des locaux d ‘activité, de nouvelles machines, un outillage plus performant, moderniser l’outil de production…
  • Acquérir un pas de porte, un fonds de commerce, des actions de société.
  • Financer une activité de recherche ou de développement.
  • Financer vos projets pour pouvoir financer rapidement des travaux ou l’achat de petits équipements professionnels, matériels, (neufs et d’occasion)…
  • Vous projetez de …
    • Créer une entreprise
    • Céder une entreprise
    • Reprendre une affaire
    • Ouvrir un capital
    • Préparer votre avenir

    Pour faire votre demande >https://www.cmb.fr

    Le dalaï-lama ne rencontrera pas Nicolas Sarkozy

    Cela fait des mois que le président affirmait qu’il rencontrerait le dalaï-lama lors de sa venue en France en août. Apparemment, le dignitaire tibétain a décliné l’invitation. L’Elysée a en effet confirmé mercredi que cette rencontre n’aurait pas lieu car le dalaï-lama n’a tout simplement pas demandé d’entretien avec le président.

    «Le président de la République comprend les raisons qui conduisent le dalaï lama, compte tenu des circonstances présentes, à ne pas solliciter un entretien durant son séjour au mois d’août en France», a déclaré l’Elysée dans un communiqué.


    Carla au charbon

    Par contre, l’Elysée a tenu à indiquer que l’épouse du président, Carla Bruni sera présente à une cérémonie religieuse présidée par le dalaï lama qui marquera l’inauguration le 22 août d’un important temple.

    On ne sait toujours pas les raisons qui ont poussé le dalaï lama à ne pas solliciter d’entrevue. Nicolas Sarkozy, qui doit s’envoler vendredi pour assister à la cérémonie d’ouverture des JO à Pékin, souhaitait lui ardemment rencontrer le Prix nobel de la paix.

    Après le passage chaotique de la flamme olympique à Paris en mars dernier, le président de la République française avait posé comme conditions à sa venue à Pékin une amélioration des rapports entre la Chine et le Tibet. Sans résultat. L’Élysée avait alors indiqué qu’une rencontre pourrait avoir lieu en août entre Nicolas Sarkozy et le dalaï-lama. Cette éventualité avait énervé les autorités chinoises qui avaient évoqué une «ingérence dans leurs affaires intérieures» par la voix de l’ambassadeur chinois à Paris, Kong Quan. Le ministre des Affaires étrangères avait alors, au nom de la France, rejeté ces pressions.

    Au mois de mars, de violents affrontements ont eu lieu au Tibet entre les policiers chinois et la population locale. Les ONG avaient dénoncé la répression exercée par les autorités chinoises dans cette région. Pékin avait alors accusé le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains qui vit en exil, d’avoir organisé ces violences pour saboter les Jeux Olympiques de Pékin. Ce mercredi, le président a donné une interview à l’agence Chine Nouvelle dans laquelle il célèbre «l’amitié historique, indéfectible et inébranlable» entre Paris et Pékin, à qui il décerne une «médaille d’or» pour l’organisation des Jeux olympiques.

    Inflation: «Le pouvoir d’achat des salariés va souffrir en 2008»

    Elle n’avait pas été aussi élevée depuis… 1991. L’inflation – c’est-à-dire la hausse générale et durable des prix – atteint 3,3% en un an, et les prix à la consommation ont augmenté de 0,5% en mai par rapport à mai 2007, a annoncé l’Insee ce mercredi. Une forte inflation qui «provient principalement du renchérissement des produits pétroliers, mais aussi, de manière saisonnière, de celui des produits frais et des autres services», indique l’Institut national de la statistique. Décryptage, avec l’aide d’Elie Cohen, économiste au CNRS.

    A quoi l’inflation est-elle due? Malgré un ralentissement de l’économie en Europe et aux Etats-Unis, les pays émergents tirent vers le haut la consommation de pétrole, entraînant une hausse des prix. Le taux de change du dollar n’est pas non plus étranger à ce phénomène. «Plus le dollar baisse, plus les pays producteurs de matières premières augmentent les prix», explique Elie Cohen. Et ce, pour compenser le manque à gagner. Le cercle vicieux s’amorce: le prix du pétrole ne cessant d’augmenter, il attire les investisseurs et devient objet de spéculations. Le pétrole devient alors une «valeur refuge». «Les investisseurs préservent leurs actifs en investissant dans les matières premières» poursuit Elie Cohen.

    Est-ce grave? «L’accélération de l’inflation ne s’est pas encore diffusée sur le reste de l’économie, tempère Elie Cohen. Historiquement, ce qui fait peur, c’est la répercussion de la hausse des matières premières sur les prix et les salaires comme dans les années 1970.» En somme, il faut à tout prix éviter «l’emballement inflationniste».

    Comment endiguer le phénomène? Difficile à l’échelle de la France d’agir. C’est à la Banque centrale européenne (BCE) d’intervenir. «Le pari de Jean-Claude Trichet est d’ augmenter les taux d’intérêts.» Le but: stimuler l’épargne, limiter la consommation et l’endettement. Dans le même temps, la demande d’importations et donc de matières premières baisserait.

    Quel impact cela peut-il y avoir pour les consommateurs? Il s’agirait aussi de bloquer la hausse des salaires. «La hantise de la BCE, c’est d’entrer dans une spirale de hausse des prix et hausse des salaires, insiste Elie Cohen. Pour éviter cela, il faut geler les salaires. Les autorités pourraient réussir à refroidir l’inflation sur quelques trimestres.» Dans ce contexte, les salariés pourraient encore être ceux qui trinquent. «Le pouvoir d’achat des salariés va souffrir en 2008», confirme Elie Cohen.

    Et si cette solution ne fonctionne pas? «Nous pourrions aboutir à un scénario de stagflation. Nous aurions un maintien de l’inflation, avec une moindre croissance et une stagnation des salaires, c’est-à-dire, une nouvelle perte du pouvoir d’achat», conclut Elie Cohen.

    La flambée des prix du pétrole modifie les habitudes des Français

    La flambée du prix du pétrole commence à avoir des répercussions sur les habitudes de consommation des Français. Depuis janvier, les hausses se succèdent, poussant les automobilistes à réfléchir à deux fois avant de prendre leur voiture. Situation du logement par rapport au lieu de travail, trajets vers les grandes surfaces, vacances…Tout est pensé en rapport avec la consommation d’essence.

    Le prix de l’essence: un nouveau paramètre dans le choix d’un logement

    Nombreux sont ceux qui avaient choisi de s’éloigner des centres-villes à la recherche de loyers moins chers. Désormais, la question de la distance est devenue une des priorités dans le choix du logement. Au-delà d’une trentaine de kilomètres du lieu de travail, les Français hésitent à acheter ou louer. Un trajet de 50 kilomètres matin et soir, c’est un budget essence d’environ 250 euros. «Les gens calculent que même si le loyer coûte moins cher en banlieue, l’économie est annulée par le budget transport» explique à 20minutes.fr Pascale Hebel, Directrice du département consommation du Crédoc (Centre de recherches pour l’étude et l’observation des conditions de vie).

    Signe de ces nouvelles préoccupations, certains sites d’annonces immobilières permettent de rechercher un logement en fonction de la distance domicile-travail. Comme ce nouveau site immobilier, qui annonce : «Avec Immobilio, vous économisez sur votre facture de carburant».

    Autre tendance observée par le Credoc, la diversification des modes de transports: covoiturage, transports collectifs, vélo… Tout est bon pour limiter au maximum ses déplacements en voiture. «Même ceux qui ont les moyens commencent à faire attention à leur consommation d’essence», explique Pascale Hebel. Ils se limitent à des pleins plus petits et plus fréquents «pour essayer de lisser les dépenses»… En un an, la consommation d’essence a chuté de 7% aux Etats-Unis. La vente de carburant a baissé de 0,8% en France au premier trimestre 2008. Les constructeurs automobiles, comme General Motors, ont d’ailleurs pris en compte ces changements en mettant sur le marché des voitures moins consommatrices en carburant.

    Sans voiture, pas de grandes surfaces

    Victimes de la réduction des trajets, les hypers et les supermarchés enregistrent un net recul de leurs ventes (-4,1% en avril). Cette baisse s’explique moins par l’inflation que par «la prise de conscience depuis quelques semaines, du poids des dépenses de carburant dans le budget des ménages», explique Olivier Geradon de Vera, vice-président de la société d’études IRI, dans «Le Monde». Or les hypermarchés se situent souvent à l’extérieur des villes et sont difficiles d’accès sans voiture.

    Outre les habitudes quotidiennes, la hausse des prix du pétrole a également un impact sur le budget vacances de 38% des Européens, selon un sondage Ipsos-Europe Assistance. Elle influe sur le choix du mode de transport (pour 34% d’entre eux), de la destination (29%) et sur la durée (23%). «On prévoit un peu moins de départs en vacances cette année et une préférence pour le train», confirme Pascale Hebel.

    Aspect positif de cette flambée du pétrole, les Français optent de plus en plus pour des alternatives écologiques, que ce soit sur le plan des transports (vélo, transports collectifs, train), ou sur le plan du chauffage, avec un recours plus important à l’énergie solaire, selon le Credoc.

    Societé Générale- Regroupez vos crédits

    Regroupez vos crédits à la consommation… allégez vos mensualités Plus+

    HSBC- Crédit Bail Mobilier Express

    Pour financer en quelques clics et sans apport vos équipements les plus courants.

    Réponse en 24 H*

    Le Crédit Bail Mobilier express en 3 questions :

    Qu’est ce que c’est ?

    C’est la possibilité de recevoir sous 24h*, après étude de votre dossier, un accord de financement en crédit-bail mobilier assorti d’une proposition tarifaire préférentielle.

    A qui cette offre s’adresse-t-elle ?

    A nos clients et futurs clients ayant pour projet d’investir :
    – dans des équipements neufs des catégories de matériel suivantes : routier (véhicule de tourisme, véhicule utilitaire, remorque…), bureautique/informatique et matériel du secteur du BTP
    – pour un montant ≤ 50 000 € HT

    Comment en bénéficier ?

    Cliquez sur la demande de crédit bail ci-contre.
    Renseignez et envoyez votre demande, en quelques clics et sans engagement de votre part.

    Nous vous répondons par mail sous 24h* Plus+